[Portrait] Qui est Sarah Léonie Cysique ? - GB Consulting
22629
post-template-default,single,single-post,postid-22629,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.5,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.2,vc_responsive

[Portrait] Qui est Sarah Léonie Cysique ?

Championne de Judo soutenue par GB Consulting coaching

En septembre, Sarah Léonie Cysique a remporté 2 médailles au Championnat d’Europe Juniors de Judo en Slovénie : Médaille de Bronze individuelle et Médaille d’Or par équipe. Elle représentera la France les 20, 21 et 22 octobre à Zagreb au Championnat du Monde Juniors. 

Toute l’équipe GB Consulting est fière de la soutenir et l’accompagner. Pour vous la faire découvrir un peu plus, nous vous invitons à lire l’interview de Sarah réalisée par notre rédaction il y a quelques semaines. 

Pourquoi le Judo ? Qu’est ce qui t’a amenée vers ce sport ?

J’ai commencé à 4 ans, ma mère voulait que je fasse un sport de combat. Au départ, elle souhaitait que je fasse du Karaté mais il n’y avait pas de club de karaté là où j’habitais. J’ai donc commencé le Judo dans le club à côté de chez moi à la Ferté-Milon.

Quelles sont les qualités et compétences requises pour être sportif de haut niveau ?

Il faut aimer faire ce sport. Je pense qu’il faut être déterminé, savoir ce que l’ont veut. Il faut aussi être courageux car il y a beaucoup de sacrifices à faire. Mais pour moi le plus important, c’est avoir beaucoup de mental, surtout sur le tapis : il n’y a pas que le physique, il y a surtout le mental.

Qu’est ce qui est le plus difficile en tant qu’athlète de haut niveau ?

Il faut accepter de faire des sacrifices. Par chance, je n’en ai pas fait tant que ça jusqu’à maintenant. J’ai juste manqué quelques anniversaires de copains mais pour le moment, j’arrive à tout concilier… j’arrive encore à partir en vacances ! Donc pour le moment, ce n’est pas trop difficile.

Le plus facile ? Les avantages ?

J’ai la chance de pouvoir voyager dans le monde entier, j’ai beaucoup d’amis à l’étranger. Moi qui suis timide à la base, sans le Judo, je n’aurais jamais eu autant d’amis à travers le monde ! Cela me permet en plus de travailler mon anglais.

As-tu déjà eu envie d’arrêter ?

Oui à l’âge de 11-12 ans, j’ai eu envie d’arrêter car j’étais la seule fille dans le cours. Mais mes parents et des amis de mes parents m’ont forcée à continuer car j’avais de bons résultats. J’ai donc continué et ensuite ça s’est enchaîné : le goût de l’effort et l’envie de gagner sont vite arrivés. Et depuis, je n’ai jamais eu envie d’arrêter.

As-tu des idoles dans ce sport ?

J’admire beaucoup Automne Pavia car ce n’était pas inné chez elle et elle a dû beaucoup travailler pour en arriver là. J’admire son mental.

As-tu eu déjà peur de tes adversaires ?

Je me suis déjà demandée si j’allais arriver à faire une prise mais je n’ai jamais eu peur d’un adversaire : nous avons tous deux bras, deux jambes. En revanche, j’ai tendance à trop réfléchir.

Quel est ton projet futur en Judo ?

À court terme, je vise le podium des Championnats Europe et Monde Junior. À long terme, je vise évidemment les JO : j’aimerais vraiment atteindre ce but et pouvoir faire partie de cette aventure.

Parallèlement au Judo, tu intègres l’INSEP en Septembre, que comptes-tu faire plus tard comme métier ?

Je ne pense pas que je continuerai à travailler dans le domaine du Judo. J’aimerais travailler avec les animaux, surtout avec les chiens : devenir maître chien dans l’armée ou la gendarmerie ou alors éducateur canin.

Que fais-tu de ton temps libre ?

Je faisais du piano mais j’ai arrêté. J’aime beaucoup danser, je fais beaucoup de rollers en ce moment et de l’éducation canine avec mon chien.

 

Toute l’équipe de GB Consulting souhaite bonne chance à Sarah pour les Championnats du Monde qui se dérouleront en Croatie en Octobre 2017 !

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.